CHARTE DU RESEAU

« INTERVENANTS GAP IFATC »

 

 

 

Considérations préliminaires 

 

Brève description de la méthode de travail

 

L’analyse de la pratique menée par un intervenant formé par l’IFATC est conduite selon une méthodologie spécifique orientée vers la recherche de solutions construites collectivement.

Lors du GAP, le protagoniste volontaire présente une situation ; elle est alors étudiée avec la contribution de tous, en tenant compte des interactions entre les participants.

Une réflexion collective (questions, commentaires, vérifications, éclaircissements…) se met alors en place en vue de proposer de nouvelles pistes de travail.

Le groupe s’appuie sur les différents supports proposés par l’intervenant qui oriente la  réflexion vers la résolution possible de la problématique exposée.

L’intervenant propose une stratégie d’intervention et enfin, il vérifie auprès du protagoniste « présentateur » ce que la séance lui a apporté.

 

Tout au long des échanges, l’intervenant cherche à accueillir, à soutenir et à dynamiser les ressources des participants dans la bienveillance et le non-jugement. Cette méthode utilise, entre autre, des outils tels que la carte familiale, le socio-gramme (utilisation du réseau), les mini-ateliers, les tâches, la composition et décomposition du groupe, la sculpture, la dramatisation et s’appuie notamment sur les différents niveaux de changement pour la construction des propositions de solutions.

 

À propos de la finalité de cette Charte

Il apparait souhaitable de constituer un réseau pour développer cette pratique spécifique et regrouper ainsi les intervenants qui l’utilisent.

Cette Charte définit les conditions pour appartenir à ce réseau et crée les conditions d’une cohésion groupale.

Elle permet d’harmoniser les pratiques concernant des conduites, des comportements, des postures,  une éthique professionnelle et un courant de pensée commun transmis par l’IFATC.

Cette Charte véhicule ses principes et ses choix déontologiques auprès des partenaires et des nouveaux adhérents.

Ainsi, les intervenants en Analyse de la Pratique certifiés à l’IFATC, qui adhèrent à cette charte, expriment la nécessité de créer un réseau de professionnels partageant la même éthique professionnelle, en vue de :

 

  • échanger leurs expériences
  • réfléchir ensemble et élaborer un savoir faire
  • travailler pour le développement de la méthode systémique d’Analyse de la Pratique, conceptualisée à l’IFATC

 

 

LA CHARTE

 

L’adhésion à cette charte engage tous les membres du réseau. Elle est le fondement éthique de leur pratique. Les adhérents valident les articles définis ci-dessous.

 

Article 1

Relations entre les membres du réseau

Les membres du réseau s’engagent à respecter, dans leur diversité et leur complémentarité, chaque professionnel.  Ils partagent et échangent les informations et connaissances nécessaires à l’enrichissement du réseau (démarches administratives, recherche de GAP, partage des expériences…)

Afin de garantir un esprit de collaboration et de soutien, ils s’engagent à n’établir aucune rivalité et à s’abstenir de toute disqualification envers un autre membre du réseau.

La création du répertoire permet de se connaître et de se rapprocher des autres membres par région, s’il y a, par exemple, le souhait de créer des groupes d’intervision ou de supervision. Une rencontre annuelle permettra d’échanger et d’organiser la vie du réseau.

 

Article 2 

Relation entre l’intervenant et les groupes auprès desquels il intervient 

L’analyse de la pratique s’effectue à travers une méthodologie systémique. Il s’agit de mettre en pratique les compétences acquises au sein de l’IFATC au service des professionnels pour les accompagner dans leur réflexion, difficultés et blocages. Pour se faire, les membres s’engagent à respecter la confidentialité, le non-jugement et le cadre d’un APP selon la pratique issue des apprentissages de l’IFATC, mais aussi du savoir-faire de chacun.

 

Article 3

Relation entre l’intervenant et l’institution d’intervention.

Les institutions en recherche d’un intervenant peuvent avoir accès aux adresses des membres du réseau par le biais du site de l’IFATC.

Chaque membre du réseau s’engage à faire preuve d’impartialité dans l’institution dans laquelle il intervient, s’abstient de prendre parti, de s’interposer entre l’institution et les professionnels.

Il s’engage à ne pas divulguer les informations échangées dans le cadre de sa pratique.

Un contrat engage la loyauté de l’intervenant envers son mandat.

L’intervenant pourra transmettre des propos échangés en APP seulement avec l’accord du groupe, si cette transmission semble pertinente, importante et nécessaire dans le cadre de la mission.

 

Article 4

Relation entre les membres du réseau et l’IFATC

Les membres du réseau pourront apparaître sur le site de l’IFATC via un lien qui permettra à l’internaute d’avoir accès aux coordonnées des superviseurs.

Les membres s’engagent à participer à une journée de regroupement annuelle, qui sera consacrée à une supervision réalisée par un membre responsable de l’IFATC (Dr. Reynaldo Perrone, Mme. Liliana Perrone, Mme. Yara Doumit Naufel ou tout autre personne habilitée). Après la signature de la Charte, une convention sera signée entre l’IFATC et chaque membre afin de réglementer cette journée. Elle pourra être financée en tant que journée de formation par l’employeur ou l’OPCA (coût : 50 euros si le financement est individuel ou 100 euros si le financement est pris en charge).

L’IFATC met à disposition une salle gracieusement, en fonction de ses possibilités, pour tout autre temps de réunion du réseau.